Aymeric Caron, Antispéciste

Bonjour ! 🐶

J’ai tout récemment terminé de lire les 400 pages du magnifique livre d’Aymeric Caron, Antispéciste. C’est un livre très intéressant qui aborde différents domaines comme la génétique, la cosmologie, la politique, l’écologie, la philosophie, ainsi que différentes questions telles que « Qui sont les animalosceptiques ? », « Pourquoi l’antispécisme est-il un combat social ? » ou encore « Pourquoi Superman est-il un superhéros antispéciste ? », pour au final nous amener à l’essentiel : l’Antispécisme.

IMG_9386-copie

• Qui est Aymeric Caron ? •

Aymeric Caron est un journaliste et écrivain français. Il fut notamment chroniqueur dans On n’est pas couché, présenté par Laurent Ruquier, de septembre 2012 à septembre 2015. Il est l’auteur d’Envoyé Spécial (2003), No Steak (2013) et Incorrect (2014). Dans son dernier livre, Antispéciste, il invite à une nouvelle réflexion sur la nature et les droits des animaux.

• Spéciste ? Antispéciste ? C’est quoi ? •

Les termes spéciste et antispéciste font leur apparition dans le dictionnaire Le Robert de 2017. En voici les définitions :

spéciste-def

antispéciste-def

A travers son ouvrage, Aymeric Caron essaye de nous faire comprendre ce qu’est réellement l’Antispécisme. En effet, vous pouvez très bien être végétariens ou vegan et en aucun cas être antispécistes. C’est une fonction complexe qui est mise en lumière à travers les 400 pages de ce magnifique livre.

815533-cloud-antispecisme

Antispéciste : Réconcilier l’humain, l’animal, la nature •

Antispéciste se divise en 7 parties bien distinctes puisqu’elles abordent chacune un domaine différent :

  • L’animal que je suis donc
  • L’animal assassiné
  • Pour la fin de l’exploitation animale
  • L’antispécisme est un nouvel humanisme
  • Antispéciste comme Superman
  • Pour une écologie essentielle
  • Pour une biodémocratie

J’avoue avoir eu un peu de mal à me plonger à fond dans le livre au tout début car c’est un livre qui aborde des sujets sérieux et qui demande une certaine concentration pour bien comprendre de quoi il s’agit. Mais une fois que l’on s’y plonge avec des oeillères, on est captivé par ce qu’Aymeric Caron nous raconte. Je n’ai pas été déçue par ce livre et vu son prix, 20€90, on pourrait très vite se rétracter mais il vaut vraiment le coup d’être lu voire même d’être travaillé plus en profondeur. Vous avez d’ailleurs une bibliographie à la fin du livre pour prolonger ou approfondir votre lecture, ce qui prouve qu’Aymeric Caron n’a pas écrit ce livre simplement pour dire d’en sortir un nouveau, non, il veut vraiment intéresser ses lecteurs et prouver que l’Antispécisme fait partie de notre avenir. En tout cas, je me suis plongée corps et âme dans ce bouquin car ce que pense l’auteur est également ce que je pense. J’étais d’accord avec lui de A jusque Z. Ce qui m’a plu, c’est que les chapitres sont courts, la lecture va donc plutôt vite. Ce qui m’a également beaucoup plu c’est que le livre n’est pas uniquement basé du début à la fin sur l’antispécisme et uniquement l’antispécisme. Aymeric Caron essaye justement de nous faire comprendre ce qu’est réellement l’antispécisme au travers de divers domaines parce que l’antispécisme se retrouve dans chacun d’eux que ce soit la génétique, l’éthologie ou le droit.

IMG_9413-copie

La première partie, L’animal que je suis donc, est, je pense, celle dont j’ai pris le plus de plaisir à lire car elle aborde des thèmes que j’avais déjà soulevé et des questions que je m’étais déjà posées en moi-même. Cette partie aborde entre autre la génétique par rapport à nos ancêtres et nos liens étroits avec les animaux non humains mais également avec la nature. Par exemple, savez-vous que nous partageons 98,5% de gênes communs avec le chimpanzé ? Et que le cousin le plus proche de la baleine n’est en réalité pas le cochon mais l’hippopotame ? Nous en apprenons un peu plus sur nos origines. De plus, Aymeric Caron nous donne tout un tas de références et cite des auteurs ayant abordé le sujet bien avant lui. Cette partie aborde également la cosmologie, l’univers, notre place de minuscule poussière sur terre. J’ai adoré lire le chapitre, Tous faits pareil : des cellules, des molécules, des atomes, qui expose que nous sommes tous des poussières d’étoiles, ça m’a fait rêver : « Nous sommes donc tous des poussières d’étoiles. Nous partageons tous la même généalogie cosmique. Nous sommes les frères des bêtes sauvages et les cousins des coquelicots des champs. »Trinh Xuan Thuan, page 49. Le dernier chapitre de cette première partie aborde quant à lui le hasard de notre incarnation. Aymeric Caron n’aura vraiment laissé de côté aucun thème et ce dernier était particulièrement intéressant puisqu’il relève toujours du mystère de notre existence sur terre. On aurait pu naître blanc, noir, jaune, rouge, on aurait pu naître dans un autre pays, une autre ville, on aurait pu naître dans la peau d’un loup sauvage ou encore d’une poule en cage. Le hasard a décidé pour nous et au travers de ce chapitre, Aymeric Caron nous invite à prendre conscience de notre chance car certaines personnes humaines ou non humaines n’en n’auront pas autant que nous et j’aime beaucoup la façon dont il clôture ce chapitre : « Le hasard de l’incarnation a des implications philosophiques majeures. Contrairement à Pythagore, je ne refuse pas de maltraiter ou de manger un animal car je pourrais manger un de mes anciens amis. Je refuse de maltraiter cet animal car je pourrai être lui. » Toutes ses paroles amènent à un questionnement. Bien entendu, les autres parties sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres car elles abordent des sujets beaucoup plus durs et engagés tels que la conscience animale, ce que l’on fait subir aux animaux non humains, pourquoi on devrait respecter chaque être vivant plutôt que de les exterminer. J’avoue quand même avoir eu un peu de mal à lire les deux dernières parties car elles traitent de la politique mais lorsqu’Aymeric Caron expose son point de vue et exprime ses idées pour une nouvelle écologie, tout devient plus clair. Néanmoins, même s’il cherche à mettre en avant sa propre façon de pensée, on ne se sent pratiquement pas, voire jamais, poussé ou obligé de suivre ce qu’il dit. Il nous laisse nous faire notre propre opinion mais toujours en exposant de bons arguments pour essayer quand même de nous faire changer d’avis et ce n’est pas plus mal parce que ce qu’il aborde nous renvoie toujours à notre existence et à notre place sur la planète. Lorsqu’Aymeric Caron compare l’élevage à l’esclavage, je suis tout à fait d’accord et ce qu’il expose par la suite est tout à fait vrai, il y a une différence à prendre en compte : les animaux eux ne peuvent pas se défendre et c’est à nous, humains, de défendre leurs droits et surtout ce droit à vivre libre !

Si vous êtes toujours sceptiques à l’idée d’acheter ce livre ou tout simplement de vous y plonger, n’hésitez pas à feuilleter ses premières pages sur amazon.fr.

Capture d’écran 2016-04-28 à 13.25.45

Avez-vous lu Antispéciste ? Avez-vous aimé ? Qu’en avez-vous pensé ? Si vous ne l’avez pas lu, aimeriez-vous le lire ? 

7 réflexions sur “Aymeric Caron, Antispéciste

  1. Marie Rose dit :

    Ce livre à vraiment l’air super 🙂
    J’ai lu beaucoup sur le sujet lors de mon master « ouverture d’esprit oblige », et il y a des théories très interessante sur le sujet. J’aime beaucoup ce genre d’ouvrage car je trouve qu’il répond à de nombreuse questions d’étique qui sont vraiment conflictuelle pour moi aujourd’hui. Je l’avoue perdu entre amour pour les animaux et besoins naturelles de consommer de la viande. C’est assez compliqué de connaître la notion de bonheur pour un animal. Mais en les côtoyant au quotidien on apprend à lire en eux.

    J'aime

  2. Marianne dit :

    J’ai entendu parlé de ce livre et il parait qu’il est vraiment bien !
    Je t’avoue qu’en ce moment je lis un roman policier et ensuite je vais lire Bridget Jones aha
    Gros bisous ma chérie ❤

    J'aime

Merci de ta visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s