Ces 5 choses que j’ai apprise de ma longue relation amoureuse

DAi1ruFWsAEoFt-

Bonjour ! 🐶

Lorsqu’on tombe amoureux(e) pour la toute première fois, plus rien n’a d’importance autour de nous. On vit comme dans une bulle, l’autre nous est devenu(e) indispensable. On pense que rien de mal ne pourra nous arriver parce qu’il/elle est là. Il/Elle est comme notre pilier, notre bouclier à tous les obstacles de la vie. Peu importe ce qui nous tombera dessus, on sait qu’on se relèvera parce qu’il/elle sera là à nos côtés et nous tendra la main. Sauf qu’un jour tout s’écroule. Notre bouée de sauvetage décide de prendre le large et de nous laisser sur le port. Telle une bouteille à la dérive, tu ne sais à quoi te raccrocher pour éviter de couler. Et tu coules. Tu coules. Pendant toutes ces années tu t’étais oublié(e) au dépend de l’autre. Lui/Elle avait ses propres projets d’avenir. Toi tu en avais d’autres, plus en accord avec toi-même, moins en accord avec les siens. Il/Elle ne comprend pas. Quand nos avenirs différent mieux vaut prendre des chemins séparés non ? Les ruptures sont toujours difficiles à encaisser surtout lorsqu’on est cette personne qu’on abandonne sur le bas côté. Comment on s’en sort dans ce cas-là ? Tout simplement en apprenant à être de nouveau seul(e). Et être seul(e) est le meilleur moyen d’apprendre à mieux se connaitre soi-même et surtout d’apprendre à s’aimer soi avant d’aimer un(e) autre. Dans une relation, on a trop tendance à s’oublier, et lorsque celle-ci dure sur le long terme, on pense trop à tort qu’on n’aura plus jamais à se battre parce que l’autre sera là pour nous épauler, alors que rien n’est jamais acquis. Rien. L’amour nous aveugle tous/toutes lors de cette première histoire. La vie nous apprend à ne pas refaire les mêmes erreurs. Et si tu les refais, tu tomberas à nouveau mais tu te relèveras, à nouveau, parce que c’est ça le plus important : savoir se relever et surtout ne jamais rester accrocher au sol ! De ma première et longue relation amoureuse, j’ai appris. De mon célibat, j’ai appris. De mes nombreuses rencontres, j’ai appris. Et ici je suis prête à partager avec vous cette leçon que j’ai retenu de mes relations avec les autres. Qu’elles soient amoureuses, amicales, professionnelles ou familiales, c’est toujours la même recette, toujours la même chanson, toujours la même leçon à en tirer : ne vous reposer jamais sur les gens et surtout jamais sur vos acquis ! La vie est un éternellement recommencement, elle nous laisse toujours une chance de nous rattraper, d’apprendre et de devenir plus serein(e)s et fort(e)s. De nos erreurs nous apprenons chaque jour, de nos regrets nous n’apprenons pas grand chose. Vivons en nous faisant notre propre expérience car si on n’ose jamais rien, on n’apprendra jamais rien. Je vous propose de découvrir ces 5 choses que j’ai apprise de ma longue relation amoureuse, ces 5 choses que j’aurais voulu savoir avant de m’engager dans une longue relation, ces 5 choses que je ne veux plus avoir à revivre. Bien entendu, je vous parle de mon vécu, de mon ressenti, de ma propre expérience. Chacun vit les choses différemment et à sa manière. Pour ma part, les choses que je vais citer dans cet article correspondent plus à ma personnalité, à mon mode de vie, à ma vision de la vie, à mes choix. On grandit, on mûrit même, après une longue relation, et on en apprend beaucoup plus sur soi-même qu’on ne voudrait le croire. (PS : lorsque j’écris « l’autre » ce n’est pas du tout péjoratif, c’est « l’autre » dans le sens « l’être aimé »).

• Ne pas s’oublier ! •

1

A mon avis, c’est l’une des choses les plus importantes à ne pas laisser de côté dans une relation, quelle soit longue ou non : le fait de ne pas s’oublier ! Au début c’est normal, on a envie d’être toujours collé(e) à l’autre, on s’envoie 36000 messages par jour, on vit d’amour et d’eau fraiche en vérité. On ressent cette petit étincelle, notre coeur qui s’emballe, plus rien autour n’a d’importance, tout nous apparait plus beau, tout est plus intense, on est amoureux(e) et on en est fier(e) ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’oublier totalement au dépend de l’autre dans une relation. Et attention, penser à soi ne veut absolument pas dire « être égoïste » ! Ne pas s’oublier signifie plutôt ne pas laisser de côté ce qui vous tient à coeur pour quelqu’un, n’abandonnez pas vos passions, vos études, votre famille et vos amis, surtout si l’autre vous le demande. S’il vous aime vraiment, il saura que c’est important pour vous et il vous poussera justement dans ce que vous aimez plutôt que de vous en éloigner et de vous en priver. N’oubliez jamais ça ! Gardez également votre petit jardin secret, ayez des moments à vous, retrouvez-vous de temps en temps en tête à tête avec vous-même et juste vous. Gardez votre liberté, ne soyez jamais un oiseau en cage. Accepter les différences dans le couple et apprendre tout de même à vivre avec, se faire confiance et croire en la solidité de son couple, communiquer et partager ses opinions, est ce qui permettra une relation saine et épanouie. Ca parait tellement impossible lorsque je lis tout ça et pourtant la plupart des couples y arrivent. Il ni a pas de meilleures ou de moins bonnes façons de faire, mais le respect et l’écoute en sont la base selon moi.

• Ne pas avoir peur de dire « NON » ! •

2

Dans un couple, c’est sur, on n’est pas toujours d’accord mais cela ne veut pas dire qu’on doit toujours dire « oui » à l’autre et inversement. Il faut apprendre à faire des compromis. Là encore attention au sens de ce mot : « compromis » ne veut pas dire « sacrifice » (et encore moins « soumission »), ils n’ont pas du tout le même sens ! Compromis signifie : « action qui implique des concessions réciproques«  alors que sacrifice signifie : « renoncement volontaire à quelque chose, perte qu’on accepte, privation ». Le compromis va dans les deux sens alors que le sacrifice ne sera bénéfique qu’à une seule partie. Encore une fois, la communication, l’écoute et le respect sont de mise dans ce genre de situation. Il ne faut pas que vous ayez peur d’apporter vos idées, ni même de donner votre avis. Que vous soyez en couple ou non, soyez toujours en accord avec vos valeurs et vos idées, n’ayez pas peur de vous affirmer et de dire « NON » si votre « OUI » n’est pas franc. On pense surtout au consentement dans ce genre de discussion. Dire « oui » pour faire plaisir n’est pas toujours sain, encore une fois ça ne sera bénéfique qu’à une seule partie et si l’autre vous fait culpabiliser alors raison de plus pour rester camper sur vos positions, « non » c’est « non ». A mon avis, si l’autre voit que vous savez ce que vous voulez, que vous vous affirmez dans vos choix, peut-être qu’il arrêtera de contredire votre « non » à l’avenir. Je vous invite à lire ces deux articles écrits par Lyvia Cairo (que j’adore) sur le consentement, ils sont très intéressants et vrais : part. 1part. 2.

• Apprendre à différencier le sentiment de manque de celui d’amour •

3

Lorsqu’on vit une rupture, on se sent souvent comme abandonné(e) et le manque d’affection est souvent dur à gérer (le manque tout court d’ailleurs). On a parfois envie de faire de nouvelles rencontres, amoureuses ou non, pour discuter avec des personnes et pourquoi pas passer du bon temps, physique ou social. Néanmoins, il faut faire attention à ne pas tomber dans l’excès. Je m’explique : savoir différencier le sentiment de manque de celui d’amour. Bien trop souvent, on s’attache très facilement à cette personne qui s’est intéressée à nous le temps d’une soirée et puis, après la folle nuit passée dans ses bras, on se rend compte que tout est déjà terminé et qu’il ni aura jamais rien de plus qu’une nuit. On est déçu(e) et on déprime, un peu. C’est pour cela que, d’une part, dès le début il faut être clair(e) par rapport à ce que l’on veut avec cette personne que l’on a en face de soi (relation longue ou non par exemple), s’assurer que cette personne est sur la même longueur d’onde que nous, est consentante et surtout qu’elle ne va pas nous entourlouper (et ça n’arrive pas forcément qu’avec des inconnu(e)s croyez-moi). D’autre part, soyez toujours clair(e) avec vous-même et vos sentiments, votre corps et votre tête doivent également être en accord. C’est peut-être bête mais c’est important, ça vous permettra de ne plus tomber dans le manque qui peut devenir un sentiment très toxique parfois. Ce besoin maladif de se sentir « aimé » à nouveau peut vraiment vous porter préjudice surtout si vous tombez sur une personne malintentionnée (manipulateur, pervers narcissique, violences physiques/psychologiques, privation de liberté, soumission…). Je pense tout de même que la meilleure façon d’éviter de tomber dans le manque et d’être submergé(e) par un trop plein de sentiments, c’est d’apprendre à être seul(e), à faire des choses seul(e) pour soi-même et par soi-même. La peur de l’abandon, l’angoisse d’être seul(e), s’envolera très certainement petit à petit et vous n’aurez plus peur de ressentir à nouveau cela avec quelqu’un. De plus, vous affirmerez beaucoup plus vos envies et saurez mieux ce que vous désirez construire comme relation avec une personne.

• Savourer son célibat •

4

Comme je vous l’expliquais dans le paragraphe juste au dessus, apprenez à être seul(e). Après une longue relation c’est toujours dur, voire compliqué, de se retrouver seul(e) à nouveau mais tout le monde peut vivre seul(e), tout le monde peut y arriver, oui même vous, même moi j’y suis bien arrivée. Ce n’est vraiment pas une tare d’être seul(e) et encore moins d’aimer faire des choses seul(e) ! Pensez à cette citation : « Si vous n’êtes pas heureux seul vous ne serez jamais heureux à deux. Le bonheur vient de l’intérieur, pas des autres », méditez dessus et vous comprendrez mieux. Franchement savourez à fond ce plaisir de pouvoir faire des choses seul(e) sans rien attendre des autres. Par la suite, vous pouvez très bien faire des rencontres (amoureuses ou amicales), réfléchir à des projets personnels et les mettre en application, sortir vous amuser, voyager, commencer des nouveaux loisirs, il y a tant de choses à faire seul(e) et dans lesquelles vous pourrez également enrichir vos connaissances et votre vie sociale. Passer un temps de votre existence seul(e), après votre rupture, ne vous sera que bénéfique. Cela vous permettra de vous faire votre propre expérience, de rencontrer tout un tas de nouvelles personnes qui ne vous correspondront forcément pas toutes et surtout d’apprendre à vous connaitre encore mieux, de vous redécouvrir, voire même de vous découvrir. Parfois, on est trop enfermé(e) dans sa vie de couple et certaines personnes ont tendance à s’effacer au profit de l’autre, le fait de vous retrouver seul(e) vous permettra de découvrir tout ce potentiel que vous avez caché en vous depuis trop longtemps. Il n’attend que de pouvoir sortir et s’exprimer enfin. Affirmez-vous ! Prenez également le temps d’être seul(e) pour faire le point sur vos anciennes relations, sur la façon dont vous imaginez une relation amoureuse et ainsi définir ce que vous voulez et ne voulez plus/pas dans cette future relation, mais surtout vous demander si là, au moment présent, si vous rencontrez quelqu’un en sortant de chez vous, est-ce que vous êtes prêt(e)s à vous mettre en couple à nouveau ? Ecoutez-vous, dissociez bien le manque de l’amour, soyez au clair avec ce que vous voulez dans cette relation. N’oubliez pas qu’on ne se met pas en couple parce qu’on ne veut plus être seul(e).

• Apprendre à s’aimer soi avant tout ! •

5

Je pense que c’est la phase la plus importante : s’aimer soi-même avant d’aimer une autre personne. On dit souvent qu’on attire des personnes qui reflètent l’état d’esprit dans lequel on est. Il faut apprendre à s’aimer soi avant tout, apprendre à se respecter, à s’écouter, savoir ce que l’on vaut et qui l’on est pour ne pas avoir à souffrir à cause de nos sentiments et/ou de l’autre. De plus, avoir confiance en soi et s’aimer véritablement va nous permettre de ne pas se laisser rabaisser par des personnes malintentionnées, et surtout de ne pas chercher à tout prix à être « aimé(e) ». Encore une fois, s’aimer soi-même ne veut absolument pas dire « être égocentrique », il faut comprendre ça dans le sens où si je m’aime « moi » dans mon intégralité, si je me sens bien dans mon corps et dans ma tête, alors je sais que je ne me reposerai pas sur l’autre dans une relation. Si je suis conscient(e) de mon potentiel et que j’ai confiance en moi, je serai beaucoup plus capable de m’affirmer au sein d’une relation et de prendre les devants quand il le faut. Je serai enfin acteur/actrice au sein de mon couple, acteur/actrice dans mon groupe d’amis, acteur/actrice près de ma famille, et plus jamais spectateur/spectatrice de ce qui se passe autour de moi. N’ayez pas peur de briller !

Etes-vous en couple ou célibataires ? Avez-vous déjà été dans une longue relation ? Quelles choses avez vous apprises de votre vie de couple ? De votre célibat ?

[Sources photos : avogado6Pinterest]

4 réflexions sur “Ces 5 choses que j’ai apprise de ma longue relation amoureuse

  1. leschosesquibrillent dit :

    Coucou ma douce, ton post est très juste. Je suis avec mon chéri depuis presque 3 ans et demi, et même si on s’aime toujours comme avant on prend le temps désormais de faire un peu plus ce que l’on aime, sans toujours réserver notre temps libre l’un à l’autre et je trouve ça très important! des bisous ❤

    J'aime

    • mariemangedesfruits dit :

      Je trouve que c’est hyper important de ne pas toujours être collés l’un à l’autre, bon au début on aime bien tout faire ensemble pq c’est le début quoi « tout beau, tout rose » haha, mais perso je me sens vite étouffer quand je ne peux pas avoir mes petits moments à moi. En plus ça permet de garder une certaine harmonie au sein du couple je trouve 🙂

      Bisous ma beauté !

      J'aime

  2. Marianne dit :

    Hello encore moi
    J’aurais aimer lire cet article trois plutôt !
    Après ma première longue relation (2 ans presque) j’étais vraiment mal et cela pendant quasiment plus d’un an. Mais comme toi j’ai appris et tout ce qui tu dis est vrai et je le pense. Ne pas s’oublier, apprendre à s’aimer soi même est si important. Ne pas avoir peur de dire non aussi, trop de jeune femme ou homme n’osent pas et c’est affreux, un tourbillon d’horreur peut vite arriver !

    Le respect et l’écoute sont les bases d’un couple et surtout LA COMMUNICATION. Tu me diras quand tu es un couple à distance tu n’as pas le choix haha !
    Trois après cette rupture qui m’auras tant appris, je suis avec un garçon génial et cela va déjà faire un an !
    Gros bisous ma belle merci de tes conseils.

    J'aime

Merci de ta visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s