Do-cul : 5 choses à savoir sur le plaisir féminin !

Bonjour ! 🐶

Dernièrement j’ai lu un article sur La sexualité en France dans le magazine Le Point, j’avoue que j’étais déjà au courant de la majeure partie des choses racontées dedans mais ce qui m’a vraiment interpellé c’est que la majeure partie de l’article était centré autour du plaisir féminin et ça c’est top ! Je me suis dit qu’il était important d’en parler ici, qui sait ça pourra peut-être en intéresser plus d’une et plus d’un ! Voici donc quelques unes des choses à savoir absolument sur le plaisir féminin !

1. 35% des femmes jouissent rarement ou… pas du tout, alors que 95% des hommes ont du plaisir.

Si on s’en tient simplement à la lecture des chiffres on continue de nourrir le mythe d’une sexualité féminine supposée mystérieuse, alors que si on se demande « pourquoi ? » là on tient quelque chose d’intéressant ! Une étude, publiée dans Journal of Sex & Marital Therapy, a interrogé 1 000 femmes anonymement : « Moins d’une femme sur cinq atteint l’orgasme par la pénétration seule. (…) Pour les trois quarts des femmes interrogées, toucher le clitoris est soit une condition absolue de la jouissance, soit la condition d’une meilleure jouissance. » Ce qui revient à dire que le rapport ne s’arrête pas uniquement lorsque l’homme a joui mais qu’il s’arrête lorsque les deux sont satisfaits ! On pourrait alors penser que les femmes connaissent très peu leur corps et ce qui leur plait, c’est en partie vrai mais aussi en partie faux. Désormais les femmes ne doivent plus avoir peur de prendre les devants, les hommes connaissent eux aussi très mal ou très peu le corps d’une femme, alors à nous de leur dire ce qui nous fait prendre notre pied (comme on dit). Ca ne sert à rien de remettre la faute sur le mec, il faut avant tout en discuter et alors, et seulement après, si le mec ne pense qu’à son petit plaisir personnel là vous pourrez lui balancer tous les noms d’oiseaux que vous souhaitez. Sinon : ON EN PARLE, il n’y a aucun taboo là-dessus et justement les mecs avec qui j’en parlent le plus librement sont généralement ceux qui font le plus attention. Parler de sexe, de ce que l’on aime, de la connaissance de son plaisir, de ses désirs avec une autre personne permet vraiment de se sentir plus à l’aise et relâchée. On sait que ça se passera bien parce qu’on en a discuté et que si quelque chose ne va pas on pourra en parler par la suite. N’ayez pas peur de dire ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas, n’ayez pas peur de dire : « mon clitoris se trouve juste ici ! »

2. Le clitoris : pas inconnu mais délaissé !

Commençons par le commencement, l’histoire trépidante de M. Clito. M. Clito existe depuis la nuit des temps (forcément puisqu’il fait partie de l’anatomie féminine, si si) sauf que M. Clito c’est un peu comme « Où est Charlie ? » vous voyez ? On ne sait pas trop où il est et on connait aussi très mal son utilité. Néanmoins M. Clito n’est pas inconnu au bataillon, c’est un médecin italien du XVIème, Matteo Realdo Colombo, qui l’a découvert, M. Clito est simplement délaissé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une fois que des hommes relou ont découvert, au XIXème siècle, que M. Clito ne jouait aucun rôle dans la reproduction, il a été passé sous silence et hop oublié. Oui parce qu’à l’époque seul faire des bébés était important lors des rapports sexuelles. Sa grande « redécouverte » date de 1998. Pourtant le clitoris n’est anatomiquement pas plus différent que le pénis. Lui aussi possède un gland et un corps caverneux, la seule différence est qu’il ne joue aucun rôle dans la reproduction, il ne sert qu’au plaisir (oh yeah !). Désormais, et il était temps, M. Clito fait sa grande rentrée dans les manuels scolaires de SVT. De quoi poser d’emblée que la sexualité et la reproduction ce n’est pas la même chose ! Maintenant vous n’avez plus aucune excuse, hommes comme femmes, vous savez bien que M. Clito existe et qu’il est là exclusivement pour vous donner du plaisir !

3. Connaitre son corps quand on est une femme.

Après avoir percé le mystère du clitoris, il va de soi qu’il faut aborder le sujet de la connaissance du corps de la femme par la femme elle-même. Beaucoup trop de jeunes filles et de femmes connaissent très peu (voire pas du tout) leur corps et comment la « mécanique » fonctionne, elles comptent généralement sur le mec pour les guider la première fois. Je m’explique : elles ne savent pas ce qui les fait jouir quoi ! Mais ceci est tout à fait compréhensible quand tu as grandi dans une société qui te dit que si tu es libérée sexuellement et que tu l’assumes tu es une salope, que la masturbation c’est juste réservée aux mecs et que si tu ne jouis pas par péné t’es frigide. Génial non ? Balayons une fois pour toutes ces idées fausses qui ne font que salir les femmes et les réduire à de simples objets reproducteurs, voulez-vous ! Tu as le droit d’avoir une sexualité pleinement épanouie et c’est génial ! Tu as le droit d’explorer ton corps et de le connaitre par coeur ! Tu as le droit de te faire plaisir seule ! Tu as le droit d’aimer le sexe et ça ne fait pas de toi une trainée ! Tu as le droit de titiller ton clitoris autant de fois que tu le veux dans la même journée ! Tu as le droit de dire « oui » tout comme tu as le droit de dire « non » ! Respecter son corps, le connaitre et l’aimer, voilà où le plaisir féminin commence !

4. Il n’y a pas de femme clitoridienne ou de femme vaginale !

Encore une fois on en revient à M. Clito ! En fait la zone que tu stimules à l’intérieur  de ton vagin (le mystérieux point G si tu préfères) c’est entre autre la partie interne du clitoris, appelée « bulbes du vestibule », qui chevauche l’urètre et s’accole aux parois du vagin. Du coup, elle est hyper réactive surtout lorsqu’elle est déjà bien stimulée de l’extérieur. Toutes les femmes sont orgasmiques ! Il faut juste trouver comment activer tout ça, d’où l’intérêt de connaitre son corps. [Merci au compte @mercibeaucul_ d’avoir posté ça !]

5. Une sexualité consciente et positive.

C’est la base du plaisir, si vous ne vous sentez pas pleinement épanouie dans votre sexualité vous ne pourrez pas vraiment la ressentir comme étant consciente et positive. Et cette sexualité consciente et positive commence d’abord avec vous puis avec l’autre ensuite. Ce que vous faites n’est pas mal, vous n’avez pas moins de valeur qu’une autre personne parce que vous vous touchez le clito, vous couchez dès le premier soir ou parce que vous enchainez les partenaires, ce qui compte est que vous soyez sure de vous et en accord avec vos envies ! Etre dans une sexualité consciente et positive vous permet également de savoir si oui ou non vous avez envie de faire l’amour, si oui ou non vous êtes consentantes et c’est très important. Si ce n’est pas un « oui franc » (comme le dit si bien Lyvia Cairo), alors ne vous forcez à rien. Il faut apprendre à s’écouter, à comprendre et connaitre ses désirs, ses envies. Respectez votre corps, aimez-le, aimez-vous, faites-vous du bien avant tout, prenez du plaisir seule, donnez-en à cette personne qui fait attention à vous, prenez soin de votre corps, dites « oui, j’ai envie de toi » parce que vous en avez envie et pas par pression, dites « non » lorsque vous n’êtes pas dedans, parlez de sexe librement et sans gênes, n’attendez pas d’atteindre l’orgasme par tous les moyens, ne culpabilisez pas, l’orgasme n’est pas une fin en soi, profitez du moment présent, soyez dans cette sexualité consciente et positive, soyez femme !

Dites-moi pour vous : qu’est-ce que le plaisir féminin ?

[Sources : mercibeaucul_ / tasjoui / lyviacairo]

10 réflexions sur “Do-cul : 5 choses à savoir sur le plaisir féminin !

    • mariemangedesfruits dit :

      Merci beaucoup, je ne voulais pas que ça ressemble à un cours mais plutôt que je parle entant que femme de ce que l’on peut ressentir comme pression par rapport à sa dans la société, c’est pareil pour les mecs au niveau de la performance et je pense qu’il est grand temps que les choses changent ! Bon dimanche 🙂

      J'aime

  1. jean dit :

    je suis tout a fait d’accord mais à l’inverse énormément de femme pense que si un homme éjacule c’est qu’il a pris du plaisir , ce qui n’est pas forcement vrai .
    il faut donc s’écouter et surtout ne pas avoir de tabous sur ce que l’on aime ou pas .

    J'aime

    • mariemangedesfruits dit :

      Exactement, l’éjaculation est un automatisme ce qui ne signifie en aucun cas que le mec a pris du plaisir et de toute façon si on est un peu humain et pas un gros égoïste, on le ressent tout de suite si la personne n’est pas dedans (pas de jeu de mots haha), en ce moment avec nous. La communication et la confiance sont la clé pour moi dans une relation qu’elle soit sexuelle ou plus. C’est vraiment intéressant d’avoir le point de vu des hommes là-dessus 🙂

      J'aime

Merci de ta visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s