La masturbation féminine : un sujet tabou ?

De plus en plus de femmes s’adonnent aux plaisirs de la masturbation en solo que ce soit avec leurs doigts, le pommeau de douche ou le Womanizer Liberty. Puisqu’il est important de briser les tabous sur le sujet, parlons de masturbation féminine aujourd’hui sur le blog !

La masturbation féminine, un plaisir caché

Dans l’imaginaire collectif, la masturbation a toujours été une pratique réservée et pratiquée exclusivement par les hommes. Pendant longtemps, la masturbation était même prohibée. Il était inconcevable qu’une femme puisse prendre du plaisir uniquement pour son propre plaisir, et qu’un homme gâche sa semence pour son propre plaisir. Les femmes qui éprouvaient du plaisir seules étaient qualifiées d’hystériques, de frustrées et étaient parfois internées. Depuis, les mentalités évoluent petit à petit, les femmes sortent du silence et avouent se masturber sans complexe ! La masturbation féminine est une pratique simple et efficace. En effet, elle permet aux femmes de découvrir ce qu’elles aiment et de se faire du bien. Attention néanmoins à l’addiction (lisez cet article sur les signes avant-coureurs et n’hésitez pas à consulter un-e thérapeute) et à ne pas vous priver d’un rapport sexuel à deux ou à plusieurs. La masturbation à quatre mains existent également et permet de renforcer une certaine intimité avec votre partenaire. Il peut vous masturber ou vous pouvez le rendre fou en vous masturbant devant lui, c’est libérateur et ça renforce les liens de confiance. D’après les chiffres : 84% des hommes et 51% des femmes se masturberaient régulièrement, un écart conséquent qui se réduirait avec l’âge. Après 70 ans, les femmes seraient plus nombreuses que les hommes à se masturber, une bonne occasion de parler chiffons et sextoys au prochain repas de famille avec Mamie Lucette.

La masturbation féminine à tout âge

Dès l’enfance, les petites filles se masturbent sans véritablement s’en rendre compte. En général, elles se masturbent par frottements, mais chers parents n’ayez aucune inquiétude, il s’agit d’un acte spontané tout à fait normal. Néanmoins, une pratique répétitive ou violente doit vous alerter. La masturbation est également très utile lors de l’adolescence puisqu’elle permet aux jeunes filles de découvrir leur propre corps ainsi que les voix de leur propre jouissance avant leurs premiers émois. C’est le meilleur outil pédagogique pour se découvrir soi-même. A l’âge adulte, la masturbation permet aux femmes de soulager leurs tensions, leurs frustrations et surtout de se donner du plaisir rapidement. Chacune y va de sa propre technique pour atteindre l’orgasme : pour les plus pressées, il y a la technique classique en utilisant vos jolis doigts ; pour celles qui ont la bougeotte, il y a le humping, technique qui se pratique sans les mains puisqu’il s’agit de vous frotter contre quelque chose (un coussin par exemple) ; pour les stressées du boulot, il y a le bon vieux pommeau de douche pour déstresser après une dure journée ; pour les plus audacieuses, l’utilisation de sextoys vous comblera ; et bien entendu, les fantasmes érotiques (lecture, audio, films) et les films pornographiques sont toujours présents pour stimuler votre imagination bien comme il faut !

Les bienfaits de la masturbation féminine

Selon le rapport Hite, paru en 1976, il existerait pas moins de 6 façons différentes de se masturber pour les femmes. Que ce soit sur le dos, sur le ventre, sous la douche, avec de l’eau, par pénétration, avec ou sans les mains, tous les moyens sont bons pour prendre du plaisir en solo. De plus, la masturbation permet aux femmes de se plonger dans la construction de leur identité féminine et ce, dès l’adolescence. Elles apprennent ainsi à accepter leur corps mais surtout à l’aimer. Bien entendu, la masturbation est un merveilleux exutoire puisqu’elle permet de réduire le stress, d’apaiser la frustration et autres sentiments d’agressivité. Masturbez-vous régulièrement et vous adopterez très vite une attitude Peace & Love, c’est aussi efficace qu’une séance de méditation. Effectivement, les femmes qui ont l’habitude de se toucher seules, trouvent plus facilement le chemin à emprunter jusqu’à l’orgasme lors des rapports sexuels avec leurs partenaires. Elles peuvent ainsi les guider et montrer avec assurance qu’elles connaissent leur corps et ce qui les fait jouir. La masturbation est également un bon moyen de réapprendre le plaisir lors d’une baisse de libido par exemple. Enfin, la masturbation éveille les sens notamment grâce aux caressent qui, même sans connotation sexuelle derrière, permettent la découverte de son corps et une approche plus douce de sa sexualité.

Pensez-vous que la masturbation féminine soit encore un sujet tabou aujourd’hui ?

Merci de ta visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s