Goldie ♡

Goldie

« Je m’appelle Goldie, je suis une belle Golden de 2 ans lorsque j’arrive dans ma nouvelle famille. Avant j’habitais en Espagne où j’étais maltraitée puis abandonnée. Là-bas, on m’a recueilli et soigné mais nous étions plusieurs à nous battre pour survivre et la loi du plus fort prédominait. Heureusement, un jour, une dame est venue me chercher. J’ai voyagé d’Espagne jusque dans le Nord de la France pour enfin être adoptée et espérer vivre une vie paisible. C’est la gentille vétérinaire qui m’a sauvé, moi et d’autres chiens, faibles eux aussi. En 2011, j’ai rencontré ma nouvelle famille. J’étais en compétition contre un petit beagle qui faisait encore pipi partout. J’ai usé de mes charmes et de ma gentillesse innée pour me faire accepter. Je crois que cette famille a eu un coup de coeur parce qu’elle m’a emmené chez elle. J’avais une nouvelle maison, une nouvelle famille où j’ai rencontré plein de personnes gentilles avec moi et surtout j’avais des nouvelles copines. Une petite saucisse sur pattes qui dormait toute la journée, Ficelle, et un chat dont je me méfiais au départ, Biscotte, par la suite nous nous sommes parfaitement bien entendu même s’il nous aura fallu beaucoup de temps pour nous apprivoiser. Ce que je préférais c’était les longues balades, les vacances à la mer, les friandises, les caresses, plein de caresses et me baigner dans l’eau, je sais même très bien nager. Puis un jour, je n’ai plus faim, je ne veux plus manger, rien avaler. Je maigris. Ma famille me soigne, continue de s’occuper de moi avec amour, je crois qu’elle se fait du soucis. Le verdict tombe, j’ai une leptospirose. C’est grave je crois, j’ai attrapé ça parce que j’ai dû boire de l’eau contaminée par des rats. C’était la faute à pas de chance. Je sais que je ne vais pas m’en sortir mais j’ai envie de profiter des derniers moments heureux avec ma famille, je ne veux pas qu’elle soit triste. Les médicaments ont permis de me garder en vie plus longtemps jusqu’à ce que mon estomac ne les supporte plus et rejette tout. L’urée m’avait trop envahi. Le 27 avril 2016, je suis partie, à bout de forces, je souffrais trop mais en silence. J’étais condamnée mais ma famille m’a sauvé et donné une vie plus belle. »

J’ai eu beaucoup de chien et à chaque fois c’est une épreuve difficile de les voir partir. L’absence d’un animal c’est ce qu’il y a de plus dur et l’absence de Goldie est tout simplement horrible ! Mais grâce à toi ma fifille, je me suis encore plus attachée à la race des Goldens. Ce sont des chiens formidables, des amours sur pattes et fidèles comme jamais. Je pourrais vous citer 1 0001 raisons d’en adopter un tellement ils n’ont que des qualités, de plus ils sont très intelligents et obéissants. Je ne me suis jamais autant attachée à une race de chien comme j’ai pu le faire avec Goldie (je dis bien une race de chien parce que je me suis déjà attachée à un autre chien avant, c’était ma deuxième maman Rütli, qui est elle aussi toujours dans mon coeur). L’amour d’un chien ou de tout autre animal est le plus beau cadeau que l’on puisse partager et recevoir dans sa vie.