Le no bra !

Le no bra, qu’est-ce que c’est ? Non ce n’est pas la version anglophone de la célèbre réplique d’Omar Sy dans le film Intouchable (« pas de bras, pas de chocolat ») mais bel et bien une révolution ! Que ce soit par confort ou conviction féministe, les femmes jettent leur soutif à la poubelle et dénoncent ainsi toutes les injonctions et l’hypersexualisation qui existent autour des seins.

La révolution du no bra

Le no bra, littéralement « pas de soutien-gorge », ne part pas forcément de convictions féministes chez la plupart des femmes mais il les a justement poussé à s’intéresser à cette résistance et aux injonctions qui existent derrière. En effet, ces injonctions existent dès l’enfance et se ressentent très souvent par la pression sociale. Le no bra permet de les dénoncer et surtout c’est la meilleure façon de se réapproprier son corps et d’accepter sa poitrine telle qu’elle est réellement : grosse, petite, tombante, en forme de poire, ronde, avec des vergetures…Le no bra a aidé ces femmes à ignorer les remarques, elles ne se sentent plus mises à nues face aux regards des autres. Elles se demandent même qui d’elles ou de ces personnes qui les observent avec insistances sont les plus gênées.

De plus, le soutien-gorge, sous la forme dont nous le connaissons, n’existe que depuis la fin du XIXème siècle, et personne n’a jamais prouvé son utilité, notamment en ce qui concerne la fermeté des seins. Les rares études sur le sujet montrent au contraire que le fait de ne pas porter de soutien-gorge aurait tendance à améliorer leur fermeté. Le professeur Jean-Denis Rouillon s’interroge également sur l’impact néfaste du soutien-gorge sur la santé :

« [ne pas porter de soutien-gorge c’est] du bon sens biologique. Les Wonderbras et autres push-up compriment les tissus, gênent la circulation sanguine et lymphatique. Se pose alors la question d’un éventuel lien avec le cancer du sein[…] hypothèse qui mérite[rait] d’être étudiée. » expliquait-il au magazine Elle.

Libérez le téton !

Beaucoup de femmes pratiquant le no bra dénoncent également une sorte de « schizophrénie » du soutien-gorge. C’est-à-dire cette façon qu’ont de nombreuses femmes à ne jamais porter de soutif chez elles mais qui se sentent comme obligées d’en porter lorsqu’elles sortent dans l’espace public. C’est le regard de l’autre qui fait peur et qui dérange, les remarques désagréables dès qu’un téton se met à pointer. Mais pourquoi la poitrine de la femme est-elle à ce point sexualisée ? Et pourquoi cette peur à la vue d’un téton féminin ? N’oublions pas que sur le réseau social instagram, la publication d’un téton uniquement féminin est censurée dans la seconde ! Les tétons des femmes doivent être cachés… Heureusement, des mouvements féministes d’ampleur internationale dénoncent cela notamment avec le #FreeTheNipple (« Libérez le téton »). Le questionnement est simple : pourquoi la poitrine des femmes est-elle autant tabou alors qu’un homme peu se balader torse nu sans que cela ne pose problème ? On réalise à quel point les femmes sont loin d’être légale des hommes dans l’espace public rien qu’en ne portant pas un malheureux soutien-gorge.

Le no bra est clairement devenu un moyen de dire « stop » à l’hypersexualisation de la poitrine féminine et à charge érotique qui pèse sur cette dernière alors que les femmes n’ont clairement rien demandé. Le no bra c’est un moyen de remettre les seins à leur place, c’est-à-dire à les considérer comme une partie du corps comme une autre. Les seins ne sont pas là pour faire fantasmer les hommes et pour leur bon plaisir. Les seins sont une partie du corps comme une autre et dans certaines tribus ils ne sont absolument pas sexualisés !

Et vous, vous pratiquez le no bra ?

Merci de ta visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s