Stérilisation volontaire, parcours de la combattante ? Je vous réponds.

J’ai toujours su depuis longtemps que je ne veux pas avoir d’enfant. Je savais qu’un jour j’aurais recours à une opération, je l’ai toujours dit et j’y ai beaucoup réfléchit. Pour ce faire, j’ai donc entamé les différentes démarches (retardées à cause du COVID) pour y parvenir. Aujourd’hui, 1 mois après cette opération, j’ai décidé de vous en parler pour que la ligature des trompes sortent du silence et ne soit plus vue comme la bête noire des femmes.

4 mois de réflexion

Vous vous en doutez, cela fait beaucoup plus de 4 mois que j’y réfléchissais mais c’est le délai recommandé pour être sûre et certaine de son choix avant de passer à l’étape suivante. Pour cela, j’ai pris RDV avec ma gynécologue et je ne suis pas passée par quatre chemins, je lui ai directement fait par de mon choix de me faire ligaturer les trompes. Le nom scientifique pour cette chirurgie est la salpingectomie. Bien entendu, entant que professionnelle, elle est obligée de mettre en garde sa patiente sur l’irréversibilité de cette opération. Elle m’a directement donné un prochain rendez-vous, 4 mois plus tard.

La loi autorise la stérilisation volontaire à partir de 18 ans que ce soit pour les hommes que pour les femmes mais encore beaucoup de professionnel.le.s de santé refusent la salpingectomie soit disant à cause du jeune âge de leur patient.e.s. Ils ne respectent donc pas la loi mais une morale qui est la leur. J’ai eu de la chance de tomber sur une gynécologue compréhensive et sans jugement. Il existe une liste de médecins acceptant de pratiquer la stérilisation volontaire, vous pouvez la trouver sur ce groupe d’entraide : Stérilisation Volontaire (Ligature, Essure, Vasectomie), que je vous conseille de rejoindre si vous souhaitez commencer les démarches pour une ligature des trompes, vasectomie ou autre. Vous y trouverez pas mal d’informations, des conseils et surtout des témoignages.

4 mois plus tard, je retourne voir ma gynécologue. Elle m’ausculte pour voir si tout va bien et me donne le feu vert pour prendre RDV avec un.e chirurgien.ne. Elle m’a donné un numéro et j’ai appelé directement. La machine est lancée !

Rendez-vous avec le chirurgien

J’ai donc pris RDV avec un chirurgien à l’hôpital. Au début, je devais me faire opérer en avril mais avec le confinement et le COVID mon opération a été reportée en octobre. Le chirurgien met également en garde sur le côté irréversible de l’opération et il y a pas mal de papiers à lire et à signer. Il m’a expliqué les différentes méthodes utilisées lorsqu’on procède à une ligature des trompes et m’a également rappelé que l’homme peut subir une vasectomie (l’opération est moins lourde).

Voici quelques détails sur les différentes méthodes de stérilisation tubaire / ligature des trompes :

La stérilisation tubaire concerne les trompes de fallope. On va empêcher par différents moyens la communication entre les ovaires et l’utérus, donc éviter la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde.

  • La salpingectomie bilatéralle : les trompes sont retirées dans leur totalité.
  • La salpingectomie totale : ablation de la trompe dans sa totalité.
  • La salpingectomie partielle : on pratique l’ablation d’une partie de la trompe.
  • Par cautérisation : la trompe est cautérisée en son milieu.
  • Par « bandage » : la trompe va être comprimée sur 2 parties par une sorte de petit élastique.
  • Par clips : on va appliquer une sorte de pince sur la trompe en son milieu. C’est la méthode que les médecins préfèrent utiliser car plus facile de les retirer pour retrouver sa fertilité. C’est cette méthode que le chirurgien a choisi lors de mon opération.

Il n’existe aucun risque au niveau hormonal, les ovaires ne sont absolument pas concernés dans ces différentes méthodes. Si une modification du cycle menstruel survient après l’opération, plusieurs raisons peuvent en être la cause (l’arrêt d’une contraception hormonale, l’état de santé mental comme la fatigue, le stress…)

Rendez-vous avec l’anesthésiste

Lea chirurgien.ne vous donnera ensuite un RDV avec un.e anesthésiste puis programmera la date et l’heure de l’opération (oui déjà). Bon parfois, les anesthésistes refusent mais n’oubliez pas que c’est votre choix, que vous pouvez le défendre et qu’iels doivent le respecter. L’anesthésiste va vous expliquer comment va se dérouler l’opération, notamment la façon dont vous allez être endormies (anesthésie générale). Vous aurez encore des papiers à remplir, surtout pour savoir si vous n’avez pas d’allergies, de problèmes de santé… C’est très important de ne rien omettre !

Le RDV avec l’anesthésiste est, en général, programmé une semaine avant votre opération.

Salpingectomie : c’est le jour J

Le jour J est arrivé très vite. Ne vous inquiétez pas, tout est très bien expliqué sur la façon de procéder avant l’opération. L’anesthésiste vous l’explique et l’hôpital peut même vous passer un coup de fil la veille pour tout vous remémorer.

C’était la première fois que j’allais subir une opération, une anesthésie générale. Je vous avoue que c’est ça qui me stressait le plus : l’anesthésie générale. J’avais peur de me réveiller pendant l’opération ou de ne pas me réveiller tout court. C’était étrange, j’étais stressée sans l’être vraiment, j’avais surtout hâte que ça se termine et d’être enfin « libérée et délivrée » !

RDV à 7h00 à l’hôpital. J’étais dans une chambre avec une dame très gentille, j’ai pu papoter un peu avec elle et ainsi être moins stressée. Vers 9h30, on descendait mon lit au bloc. L’équipe était vraiment très à l’écoute et bienveillante, à chaque fois on m’expliquait ce qu’on allait me faire, ce qui diminuait un peu mon stress. Je me souviens de l’arrivée de l’anesthésiste, très gentille, qui m’a dit que j’allais commencer à ressentir les effets de l’anesthésie (par perfusion). J’avais l’impression que quelque chose embaumait tout mon corps. Je sentais le stress monter d’un coup. L’anesthésiste m’a calmé, elle m’a dit : « vous avez le droit de pleure, on serait tous dans le même état que vous si on était à votre place » et puis plus rien. Je me suis retrouvée dans la salle de réveil complètement dans le pâté. Je ne sais même pas qu’elle heure il était, j’avais juste envie de dormir.

Franchement, c’était ça le plus dur : être encore sous l’effet de l’anesthésie, donc être complètement dans le pâté. En revenant dans ma chambre, j’avais un bon bol de soupe, des biscottes des yaourts (la compote de pomme était délicieuse) et le fameux kiri. Il faut savoir que vous devez impérativement aller aux toilettes et voir le chirurgien avant de sortir. Buvez également beaucoup d’eau pour évacuer un maximum l’anesthésie.

Après l’opération

Je n’ai pas eu de douleurs. Même les gaz dans les épaules ne m’ont pas plus dérangé que ça. Je m’allongeais souvent ainsi la douleur passait mieux. La seule chose compliquée était de me relever, ça tirait un peu dans mon ventre et donc sur mes points de sutures mais sinon pas de grosses douleurs dues à l’opération. J’ai eu 3 points de suture : un au niveau du nombril et deux au niveau du pubis. Bien entendu, tout cela dépend des personnes.

1 mois après mon opération, j’avais un dernier RDV avec le chirurgien pour s’assurer que tout allait bien. J’ai également arrêté la pilule que je prenais depuis 10 ans.

Mon amie biotifulpoisonivy prépare une vidéo sur le sujet et m’a proposé d’apporter mon témoignage. Je publierai sa vidéo sur le blog une fois qu’elle sera en ligne.

J’espère que cet article vous sera utile

J’ai adopté un chaton !

44805175_10217734756743634_898317428142899200_n

Bonjour ! 🐶

Vous l’avez très certainement déjà appris via les réseaux sociaux, il y a quelqu’un de nouveau dans ma vie et il s’agit d’une petite boule de poils de bientôt 4 mois qui se prénomme Odin, un chaton pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur et que j’ai alors décidé d’adopter. Dans cet article, j’avais envie de vous parler de l’adoption d’un chaton, comment gérer son arrivée, quoi acheter et en gros comment tout cela se passe. Let’s go !

Lire la suite

10 façons de développer son intelligence émotionnelle

1

Bonjour ! 🐶

J’avais envie d’écrire un article qui me ressemble en ce jour si spécial – c’est mon anniversaire !!! – un article qui va aborder quelques brides d’un travail sur moi-même que j’effectue depuis plus d’un an maintenant. Il s’agit de vous présenter 10 façons de développer son intelligence émotionnelle, en effet j’ai lu dernièrement dans le « Santé Magazine » d’août 2018 (N°512), un article qui aborde différentes façons de vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres en apprenant à gérer au mieux nos émotions grâce à ce que l’on appelle l’intelligence émotionnelle. Les émotions que l’on peut ressentir sont bien trop souvent ignorées ou domptées alors qu’au contraire elles sont des sources d’information précieuses pour s’adapter à l’environnement. Elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises. C’est la manière de les vivre et de les accompagner qui est positive ou négative. J’espère que cet article vous plaira.

Lire la suite

Je reprends le sport après 2 mois d’arrêt !

IMG_4081-copie

Bonjour ! 🐶

Pour certaines personnes, 2 mois ce n’est rien du tout mais quand tu avais l’habitude de faire des séances de sport 5 voire 6 jours sur 7, 2 mois ça fait bien long comme pause. Dans cet article, j’ai décidé de vous partager mon ressenti par rapport à cet arrêt du sport ainsi que le dur cheminement jusqu’à la reprise en passant par la pression des réseaux sociaux. Enfiler vos baskets, ou vos pantoufles, et on y va. Let’s go !

Lire la suite

Marie, célibataire malgré moi mais qui le vit bien !

IMG_3961

Bonjour ! 🐶

Vous le savez, ce n’est plus un secret pour personne, ça va bientôt faire 1 an (déjààà !!!) que je suis célibataire ! Au début c’est assez compliqué à vivre surtout lorsque ça vous tombe dessus alors que vous pensiez filer le parfait amour avec votre mec sauf que lui pensait juste à aller fricoter ailleurs avec une autre. Après 7 ans merveilleux vous vous retrouvez seule telle une Bridget Jones déprimée avec comme seule consolation votre chat. Les jours passent, les semaines et les mois défilent, le moral est au plus bas. Vous passez par différentes phases (que j’avais décrypté iciet puis un jour vous avez le déclic et vous décidez de dire « STOP » et d’accueillir le célibat comme votre best friend. Dans cet article, j’ai décidé de vous parler des bons et des mauvais côtés du célibat, mais surtout des bons côtés parce qu’il y en a plein, et aussi de ce que le célibat m’a apporté, oui parce que le célibat c’est un peu comme une philosophie de vie, une étape à passer et qui fait quand même du bien au final.

Lire la suite

Objectif Tanga : 12 mois !

accomplissement-essayer

Bonjour ! 🐶

Il y a 1 an, le 4 septembre 2016, je lançais mon « Objectif Tanga » ! Un objectif qui m’aura permis d’évoluer, d’être régulière dans mes entraînements, de découvrir les joies du fitness, de me sentir bien et mieux, d’être plus forte mentalement et d’adopter une toute nouvelle hygiène de vie au fil des mois. Je reviens avec vous sur le bilan de cette année riche en objectifs, en sueur et en muscles !

Lire la suite

Message Personnel…

Capture d_écran 2017-06-27 à 09.46.34

Bonjour ! 🐶

En ce début de mois de juillet j’ai fait le choix de partager avec vous des articles plus personnels qui me tiennent à coeur. J’y ai beaucoup réfléchi parce que je n’ai vraiment pas l’habitude de partager ce genre d’écrits intimes ici, c’est pourquoi j’ai également fait le choix de ne pas aborder certains passages dans le détail, il y a des choses que je dois garder pour moi parce que certains évènements ne concernent que moi uniquement. J’ai néanmoins fait le choix de vous parler de certaines choses ici parce que je suis prête à partager ces sentiments que j’ai pu ressentir pendant ces derniers mois plutôt difficiles. Certaines personnes ne comprendront peut-être pas mon choix de dévoiler une partie de ma vie privée, je les comprends tout à fait et c’est pourquoi j’ai décidé de ne dévoiler qu’une partie de l’histoire sans entrer dans les détails comme je vous le disais. D’une part, parce que ça serait beaucoup trop long et, d’autre part, parce que je n’ai pas envie que mon blog ressemble au magazine Closer. Enfin bref, je pense surtout que mon histoire, ce que j’ai vécu depuis ces 8 derniers mois, pourra surement aider certaines lectrices qui sont peut-être, elles aussi, entrain de traverser une phase difficile en ce moment. Je le vois plutôt comme ça et c’est dans cette optique que j’ai décidé de partager avec vous les articles qui suivront.

Lire la suite

Objectif Tanga : 9 mois !

arcenciel-pluie

Bonjour ! 🐶

9 mois. C’est un peu comme si je venais de naître, comme si le sport m’avait permis de sortir de ma coquille. Mais le papillon n’est pas encore tout à fait prêt à s’envoler, il a encore beaucoup à apprendre et surtout beaucoup à construire. C’est la dernière ligne droite avant le bilan final de cette aventure et surtout avant de déambuler en bikini sur les plages cet été ! Cet « Objectif Tanga » m’aura permis de me fixer un but pendant un an, de sortir de ma zone de confort, de tester de nouveaux exercices, d’être plus rigoureuse et organisée. Je reviens avec vous sur mon évolution durant ces 3 derniers mois.

Lire la suite

Béa Johnson, Zéro Déchet : 100 astuces pour alléger sa vie

IMG_2480-COPIE

Bonjour ! 🐶

Avez-vous déjà eu envie de tout remettre à zéro, de prendre un nouveau départ ? De revoir et changer complètement votre mode de vie ? Si vous êtes en plein dans cette phase, je ne peux que vous conseiller vivement de lire ce fabuleux livre écrit par Béa Johnson, Zéro Déchet : 100 astuces pour alléger sa vie. Un livre qui vous fera prendre conscience que le temps est précieux et que votre vie l’est encore plus. Prêts à relever le défi pour la planète et votre santé ?

Lire la suite

Objectif Tanga : 6 mois !

soyez-vous-meme

Bonjour ! 🐶

Voilà 6 mois que j’ai commencé l’aventure « Objectif Tanga ». 6 mois que j’ai pris plaisir  à me rendre toute la semaine à la salle de sport, 6 mois que j’ai intégré ces entraînements dans mon quotidien, 6 mois que je sue des vagues, 6 mois et je n’ai pas envie que ça s’arrête maintenant !  Je suis à la moitié du chemin et il est encore long mais le résultat en vaut la peine. Mettre mise au sport aussi sérieusement m’a apporté beaucoup de choses dans ma vie comme la rigueur, l’organisation mais surtout la motivation et l’envie de me dépasser chaque jour. Je vous laisse découvrir mon bilan et mon ressenti après 6 mois :

Lire la suite